Des rencontres qui marquent

Ame Bleue_1

 

Les journées sont sans fin. La nuit ne tombe jamais. Joanna nous emmène voir une vieille dame. C’est sa grand-mère. Elle aurait 98 ans et vit toujours dans le type d’habitat traditionnel inuit. C’est une pièce en forme de rectangle dont les bords sont arrondis où l’on ne tient pas debout. La vieille dame est assise en tailleur sur une banquette dans le fond. Le plafond est plus bas à cet endroit et remonte doucement vers l’entrée où se trouve un trou dans le toit. Les fumées sont ainsi évacuées car toute l’habitation est chauffée par une lampe à huile de phoque. Une herbe spéciale est posée sur le rebord d’une coupelle en demi-lune et trempe dans l’huile. L’huile remonte par capillarité jusqu’aux petites flammes qui brûlent sur le rebord. C’est le seul moyen de chauffage et il est vraiment très efficace. La vielle dame, au regard malicieux, explique « qu’en hiver, elle en allume deux » parce qu’il fait plus froid. Cette lampe est le point central de l’habitation. Tout l’espace s’organise autour de ce foyer.
La vieille dame parle exclusivement Inuktitut. Joanna traduit ses histoires ce qui nous permet de comprendre l’importance des animaux pour sa survie.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*